lundi 17 mai 2010

Tanagra - Présentation à EGC'2005

Au chapitre nostalgie, j'ai retrouvé le document décrivant Tanagra publié dans les actes de EGC'2005 (Paris). Il est précieux car il représente l'unique présentation du logiciel dans le cadre d'une conférence. C'est l'article que je conseille de citer lorsqu'un utilisateur souhaite faire référence à Tanagra. Il n'existe pas d'équivalent en anglais. Il faudra sûrement l'écrire un jour.

Puisque l'occasion se présente, essayons un peu de situer Tanagra dans le temps. J'ai commencé à réfléchir sérieusement à un logiciel de Data Mining en janvier 2003. J'ai réalisé trois prototypes en java, c++ et delphi. Je n'étais pas très objectif néanmoins. Mon principal souci était de déterminer si l'élaboration du logiciel en delphi était pénalisant ou pas. Il est apparu au regard du cahier des charges, réaliser un logiciel à l'interface simplifiée en donnant la part belle aux calculs, que l'écrire en delphi était la solution la plus simple. Il faut dire que je programme en pascal depuis la fin des années 80.

Les idées étant singulièrement clarifiées, je me suis attelé à la programmation de Tanagra au tout début de juillet 2003. Deux mois de travail (plaisir) ininterrompu. Après, il a fallu déboguer, valider, comparer, documenter, monter le site web. En janvier 2004, le logiciel était en ligne. En janvier 2005, je le présentais à EGC suite à l'invitation du chairman de la session consacrée aux logiciels.

Il a fallu près d'un an encore pour que les tutoriels prennent vraiment de l'ampleur. Avec le recul, je me rends compte que c'est la documentation qui distingue Tanagra des autres outils libres qui, par ailleurs, possèdent d'autres atouts. A l'heure actuelle, je ne fais plus de présentation de Tanagra sans consacrer un temps important aux autres logiciels gratuits tels que R, Knime, Orange, RapidMiner et Weka.

Article : Tanagra - Egc'2005
Référence : R. Rakotomalala, "TANAGRA : un logiciel gratuit pour l'enseignement et la recherche", in 5èmes Journées d'Extraction et Gestion des Connaissances, EGC-2005, pp. 697-702, Paris, 2005.